Un peu d'histoire ...

L'arbre de Denise BoucherDès les années 50 du siècle dernier, ma cousine Monique Gayet a commencé à noter sur ses carnets les dates de construction des maisons de Keremma, la date de la première nuit passée, qui habitait cette nuit-là dans la maison. Elle notait également les naissances et les mariages dans la famille. Les décès aussi.

Claire Gimpel raconte qu'en 74, alors qu'elle était à la palourde au delà du Kimpérès un jour de grande marée, elle vit venir de très très loin un petit point qui de plus en plus manifestement se dirigeait vers elle en faisant des grands gestes. Lorsque la portée de voix le permit, elle entendit cette tirade bien singulière : « … Claire, vous êtes bien Claire, n'est-ce pas ? » et sans attendre confirmation : « … donc vous vous êtes mariée à Londres le 10 juin dernier, mais votre date de naissance, c'est le 15 ou le 16 juin ? » - le fait qu'il s'agisse de 1953 était évidemment sous-entendu.

C'est sur la base du travail entrepris par Monique, fidèlement assistée de Michel Bal, son mari, qu'a été dessiné l'arbre généalogique illustré par Denise Boucher, en 1956, puis les diverses éditions du fameux annuaire, pilier essentiel de la continuité mythologique qui réunit les descendants Michau et Rousseau.

En 1990, Brigitte et Bernard Philippe ont commencé à informatiser le travail de Monique. Brigitte était alors trésorière de l'Association et eut l'idée et l'initiative d'informatiser la gestion des cotisations. Bernard l'a aidée à créer une base de données Works, qui semblait la plus adaptée à l'époque. En même temps que les cotisations, elle a commencé à compléter progressivement les rubriques familiales. Ce travail interrompu par sa mort, en 1992, a été poursuivi par son mari.
Depuis le début, Bernadette Watier a travaillé avec Brigitte. Elle a continué avec Bernard. Christine Jourdan s'est jointe à eux et par la suite, c'est Christine qui a tenu seule cette base de données pour les mises à jour. La fabrication de l'annuaire 2002 à partir de ce fichier a demandé un énorme travail.

En 2003, Olivier Bal, alors trésorier de l'Association, a mis en place la base de données Access. L'édition 2006 de l'annuaire a été largement automatisée par Jean-Baptiste Touchard, alors secrétaire de l'association et Christine a continué à y faire les mises à jour jusqu'à quelques mois avant sa mort, fin 2007. Avec l'augmentation de la taille de la famille, les mises à jour, demandent un important travail et beaucoup de soin.
En 2008, l'état de santé d'Olivier l'a conduit à passer la main et Jean-Baptiste a repris la Base Bal. Parallèlement, Bernadette Watier et Geneviève Courtaigne ont produit la magnifique édition de la généalogie parue avant l'été 2009. Avec Dominique Brehon, qui assurait depuis plusieurs années une mise à jour manuelle de l'annuaire, cette petite équipe s'est mobilisée pour produire l'édition 2010 tout en en profitant pour toiletter les outils qui lui sont associés.

Si Monique avait une connaissance quasi exhaustive de la généalogie de Louis, Jean-Népomucène Rousseau et de celle de son épouse Emma Michau (l'ascendance de Jean-Népomucène est renseignée jusqu'au XVIIe siècle), alors que la neuvième génération est en route, le projet n'est plus tenable. La fragilité de la notion de liens du sang et l'éloignement de certains descendants, le rend de plus en plus irréaliste.
Pourtant, en dépit des liens familiaux qui se diluent, quelques membres de la famille continuent de mettre leur temps et leurs moyens au service d'une vision de ce que pourrait être ce grand réseau familial réuni autour d'un patrimoine culturel commun et pour maintenir ce lien assez unique.

Un idéal social hérité des Lumières, un lieu magique, le souvenir de quelques personnalités remarquables ont engendré ce formidable réseau parfaitement en phase avec la révolution de L'Internet.

Dominique Brehon, Bernadette Watter, Genevive Courtaigne et Jean-Baptiste Touchard.


Lancez-vous ...

L'édition 2014 a réuni la même équipe et est à nouveau l'occasion d'une grande refonte. La base est à présent entièrement accessible par l'Internet pour tous les membres de la famille qui y figurent. Il suffit pour cela de suivre les indications données après avoir cliqué sur le bouton "Se Connecter", en haut de cette page.

Une fois connecté, un menu de navigation apparaîtra, dans la barre en haut de la page.

Conformément à la législation en vigeur, chacun a accès à sa fiche et peut, s'il le souhaite, la mettre à jour.

Au fil des pages, peut-être aurez-vous envie de nous rejoindre pour participer à ce beau projet ? De nombreux nouveaux chantiers ont été envisagés, liens vers l'iconographie familiale, l'arbre de la famille Michau, liens vers le fichier des maisons évoqué au début de cet article ...
Mais nous débordons de "on pourrait". Nous recherchons plutôt des compétences prêtes à s'investir avec nous pour "faire".